Vélib-addict

Je suis une véritable adepte du vélib. Ca devient presque une drogue : je l’utilise pour tous mes déplacements dans Paris (et même Puteaux !), quelle que soit la température extérieure (y compris par 3°C quand je dois revenir de Boulogne dans le 18ème), et je me créé même des parcours à rallonge quand je ne pédale pas assez longtemps à mon goût…. Pire… je me suis abonnée au vélib de la ville de Pau (Idecycle) quand j’étais en déplacement là-bas.

 

Mes amis qui ont abandonné l’idéede me raisonner sur ce sujet m’ont même offert à l’occasion d’un anniversaire une valise Lipault qui peut rentrer dans le panier du vélib !!! (j’ai fait des bonds quand il m’ont dit ça en me donnant mon cadeau, et encore plus quand j’ai vérifié que c’était vrai !)

 

Du coup, je vous fais la démonstration en image que l’on peut partir en vacances en vélib :

V_libaddict

Si comme moi vous êtes victime de cette addiction, je suis prête à fonder le cercle des vélibistes anonymes…

Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone